MMEE - Ministère des Mines, de l'Energie et de l'Eau
 
Untitled Document
 
Présentation
Organigramme
Historique
Partenaires
DAF
DNE
DNH
AUTORITE TAOUSSA
AMADER
AMARAP
EDM SA
Cellule OMVS
LABORATOIRE DE L'EAU
Mines
Energie
Eau
 
 
 
 

Création et Mission

L’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa (Tossaye) est un service rattaché, créé par l’ordonnance n°98-034 P – RP du 02 octobre 1998, ratifiée par la loi n°062 du 17 décembre 1998.

L’Autorité pour l’aménagement de Taoussa a pour mission d’œuvrer à la réalisation du projet d’aménagement de la vallée de Taoussa.

A ce titre, elle est chargée de :

- la coordination et le contrôle des études ;
- la recherche de financement ;
- la supervision des mesures et actions nécessaires à la bonne exécution des travaux d’aménagement.

Organisation

L’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa sont fixées par le décret n°98- 353/P-RM du 28 octobre 1998.

Ainsi, l’autorité pour l’aménagement de Taoussa est rattachée au Secrétariat Général du Ministère chargé de l’Eau.

Elle dispose de trois organes d’administration :

- le Conseil de surveillance ;
- la Direction Générale ;
- le Comité Technique de Coordination.

Le Conseil de surveillance est chargé de l’approbation des programmes et budgets annuels, des rapports techniques et financiers élaborés par la Direction de l’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa.

Il est présidé par le Ministre chargé de l’Eau. En sont membres :

- le Ministre chargé des Finances ;
- le Ministre chargé de l’Environnement ;
- le Ministre chargé du Développement Rural ;
- le Ministre chargé des Travaux Publics et des Territoriales ;
- le Représentant de travailleurs.

Le Comité Technique de Coordination assiste le Directeur dans sa tache. Il est composé des responsables nationaux de différents services impliqués dans les activités de l’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa à savoir :

- la Direction Nationale de l’Hydraulique ;
- la Direction Nationale de l’Energie ;
- la Direction Nationale du Génie Rural ;
- la Direction Nationale de l’Agriculture ;
- la Direction Nationale de l’Appui au Monde Rural ;
- la Direction Nationale de la Planification du Développement ;
- la Direction Nationale des Routes ;
- la Direction Nationale des Transports ;
- la Direction Nationale de la Conservation de la Nature ;
- la Direction Nationale de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et Nuisances ;
- la Compagnie Malienne de Navigation ;
- le Secrétariat Technique Permanent chargé des Questions Environnementales.

La Direction Générale de l’autorité pour l’Aménagement de Taoussa dispose :

-d’un service administratif et financier ;
-d’un service technique.

Staff

Le décret n°05192/P-RM du 19 avril 2005 détermine le cadre organique de l’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa. Il prévoie à terme un staff de 20 personnes.

Budget

L’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa dispose d’un budget de fonctionnement et d’un budget spécial d’investissement.

Le budget de fonctionnement, destiné au fonctionnement courant, concerne les dépenses de fourniture, l’acquisition de matériel et équipements de bureau, l’entretien du matériel informatique, le fonctionnement, la réparation et l’entretien du parc automobile et des locaux. Ce budget ne prend en compte ni le salaire du personnel, ni les dépenses liées aux différentes missions à l’intérieur comme à l’extérieur.

Les montants relatifs à ces dépenses sont inscrits au niveau du budget du département.

Le budget spécial d’investissement est la tranche annuelle du programme triennal d’investissement (PTI) financé soit sur ressources internes, soit sur ressources externes. Son financement exige notamment l’existence d’une convention de financement et prend en compte la contrepartie malienne aux financements extérieurs.

Compte tenu de l’importance du projet d’aménagement de Taoussa, l’Autorité pour l’Aménagement de Taoussa a toujours bénéficié d’un financement intérieur au titre du budget spécial d’investissement dont le montant varie en fonction des besoins d’investissement.

Le niveau de ce budget d’investissement évolue pour prendre en compte les contreparties maliennes aux financements extérieurs, telles que prévues dans les accords financement.

 
Untitled Document
   
  © Ministère de l'Energie et de l'Eau   -  Tous droits réservés